Print this page

À l’échelle mondiale, la superficie forestière diminue au taux annuel le plus récent de 3,3 millions d’hectares entre 2010 et 2015 (Garzuglia, 2018). Les forêts jouent un rôle majeur en tant que réservoirs de carbone, la déforestation et la dégradation des forêts entraînent des émissions de gaz à effet de serre et réduisent la capacité des forêts à séquestrer le carbone, renforçant ainsi le réchauffement climatique.
La réduction des émissions résultant du déboisement et de la dégradation des forêts et le rôle de la conservation, de la gestion durable des forêts et du renforcement des stocks de carbone dans les pays en développement (REDD+) (voir encadré 1) est une initiative d’atténuation du changement climatique fondée sur des incitations financières conçues pour compenser les gouvernements nationaux et les acteurs sous-nationaux en échange de la réduction évidente des émissions de carbone dues à la déforestation et la dégradation forestière (CCNUCC 2010). REDD+ peut aider les pays à assurer une gestion durable des forêts et fournir des incitations pour s’attaquer à certains des principaux moteurs du déboisement et de la dégradation des forêts, tels que l’agriculture itinérante et la production et l’utilisation non durables et inefficaces du bois de feu.

Login to post comments